La route des Glaciers – 1

Longue de 230 kilomètres la route des Glaciers (en anglais, Icefields Parkway) traverse les parcs nationaux de Banff et de Jasper. Au rythme de ses courbes et en prenant garde aux autres usagers et aux animaux, on savoure ce joyau du Canada, où la vitesse maximale autorisée est de 90km/h. Au sortir de l'hiver, elle est encore plus belle. Aujourd'hui, je vous parlerai de la première partie, de Banff à Lake Louise.

En route pour l'aventure au canyon Johnston

Quittant la station de Banff en suivant la Bow River, nous nous arrêtons au canyon Johnston. On atteint les premières de ses sept chutes encaissées par un chemin composé en partie de passerelles accrochées aux falaises. À peine partis, nous voilà déjà dans une ambiance à la Indiana Jones !

L'arrivée à Lake Louise

Les monts Castle et Temple sont les sentinelles marquant l’arrivée à Lake Louise. Nichée dans les montagnes, la station doit son nom à la fille de la reine Victoria, épouse du gouverneur du Canada.

Le site du lac est tout simplement exceptionnel. Un cirque de haute montagne se reflète dans le miroir du lac à l’ovale rugbystique et à la verdeur typique des lacs glaciaires. Ses eaux forcément glaciales contiennent des alluvions glaciaires en suspension, débris moulinés en poudre ou farine réfléchissant les rayons verts du spectre lumineux. Maintenant, on sait d’où tous ces lacs tiennent leurs extraordinaires couleurs, palette de vert émeraude au bleu turquoise, selon la lumière ambiante et on pourra dire que côté glacier, on en connaît un rayon !

Le Château Lake Louise, un conte de fée ?

Le château Lake Louise

Le Château Lake Louise, construit sur la moraine à la fin du XIXe est l'un des nombreux fleurons de la chaîne Fairmont. À notre avis, il défigure l’extrémité orientale du lac. Le bâtiment assez quelconque fait un peu penser à un hôtel de Las Vegas par sa disproportion, et l'hôtel attire chaque année une foule plus nombreuse.

En revanche y dormir est un privilège et les chambres avec vue comblent les invités.

Après un rapide tour du lobby semé de photos de stars et autres têtes couronnées de passage depuis l’ouverture, nous laissons vite l'hôtel et la jolie Louise derrière nous.

Le lac Moraine, une étape incontournable

Canoë sur le lac Moraine

Nous préférons pousser jusqu’au lac Moraine en suivant une belle route jusqu’à la vallée des Dix Pics. Le site est encore plus spectaculaire et beaucoup plus sauvage, les cimes légèrement saupoudrées de glace s’offrant des reflets étagés au milieu de l’écrin de forêt.

On en a profité pour s’offrir une balade en canoë (à 1890 m d’altitude) à louer sur un ponton juste en contrebas du Moraine Lake Lodge. Caché dans la forêt, le lodge a des airs de beau refuge en bois blond avec sa situation imprenable. Il n’a que 33 chambres alors il faut vraiment s’y prendre de bonne heure…

Le panorama s’anime à chaque coup de pagaie, passant de la carte postale classique à un cinémascope en couleurs DeLuxe pendant les 90 minutes que va durer la balade plus que paisible sur notre canoë dont la couleur éclatante est très photogénique. On a le temps d’apercevoir des bestioles sautillant à flanc de pente au dessus de la gigantesque et chaotique moraine. Chèvres des montagnes ou mouflons bighorn ? Impossible à dire car, à notre grande honte, on découvre que les jumelles sont restées dans la voiture !

© photo principale : Banff and Lake Louise Tourism © autres photos de haut en bas : Banff and Lake Louise Tourism / Zizka ; Banff and Lake Louise Tourism / Zizka ; Banff and Lake Louise Tourism ; Patrick Le Floc'h