Peterborough, version papier

Le plus souvent, le voyageur pressé se contente de traverser la région se trouvant entre Kingston et Toronto, pourtant parsemée de petites villes coquettes fondées par les Loyalistes, ces Américains restés fidèles à la couronne britannique lors de la Guerre d’Indépendance. Zoom sur Peterborough, une étape idéale sur le chemin du parc provincial Algonquin, surtout pour les amateurs de livres.

Arrosée par la rivière Otonabee qui y forme le lac Little, la vie de Peterborough est rythmée par trois écluses du Canal Trent, dont un spectaculaire ascenseur hydraulique, le Lift Lock, un peu à l’est du centre. Depuis 1904, il monte et descend les bateaux sur 20 mètres dans des bassins montés sur des pistons. On peut s’amuser à faire de même grâce à de petites croisières touristiques.

Le royaume des libraires indépendants

Mais notre priorité en arrivant à Peterborough est d’aller écumer Book Row. Sur Water Street, dans un quartier regorgeant de restaurants et cafés, Book Row – l’allée des Livres – aligne pas moins de quatre librairies proposant parfois du neuf mais surtout de l’occasion voire carrément du vintage…

La librairie Mark Jokinen Books

Dixon’s est surtout connue pour ses livres de poche et ses bandes dessinées, une véritable mine pour les amateurs. Scholars Bookstore, dont le propriétaire, Paul Dyment, est un ancien bibliothécaire, se concentre sur la philosophie, l’histoire et la littérature. Thea’s Books & Violins croule littéralement sous les livres, parfois un rien poussiéreux. Il se dégage de l’endroit une ambiance assez unique rehaussée par l’accueil et le sens de la conversation de William Barclay, délicieux tenancier des lieux. Books N’ Things est plus structurée et offre un peu de tout, de la science-fiction aux beaux-arts, en passant par la littérature ou des thèmes typiquement canadiens mais n’hésitez pas à demander à Jack Perkins, il est d’une patience absolue.

Books 'n Things

Sur George Street, nous tombons sur deux autres librairies très sympathiques et à l’accueil jovial, Knotanew Books et Mark Jokinen Books. L’activité culturelle se retrouve aussi au 4th Line Theatre de Millbrook, un peu au sud quasiment au milieu des champs. Occupant la Winslow Farm, la ferme familiale de son fondateur, directeur, auteur et acteur Robert Winslow, on y joue exclusivement des pièces contemporaines ayant pour cadre le Canada.

Dixon's

De retour à Peterborough, on peut rester plongé dans l’atmosphère des bouquins, en participant à un Book Lovers'Gathering, une réunion d’amoureux des livres. En général les lundis et vendredis vers 15 heures, les fanas de lecture locaux se réunissent pour prendre le café à Dreams of Beans. Nous y sommes bien accueillis mais évidemment, il vaut mieux parler l’anglais et avoir un peu révisé avant.

Peterborough, version papier

Dixon’s, 383 Water Street
Scholars Bookstore, 380 Water Street
Thea’s Books & Violins, 384 Water Street
Books N’Things, 372 Water Street
Knotanew Books, 239 George Street
Mark Jokinen Books 271 George Street
Dreams of Beans, 138 Hunter West

© photo principale : Frédéric BISSON
© photos article de haut en bas : OTMPC ; Peterborough Downtown Business Improvement Area