Montréal by night

Il ne faut pas se mentir, il peut faire très très froid à Montréal l’hiver, et encore plus dès que la nuit tombe. Heureusement, la ville garde en toute saison sa convivialité proverbiale et vous allez vite vous apercevoir qu’il y a toujours de quoi s’occuper, les multiples activités offertes faisant vite oublier la température.

Le calendrier de Montréal est sacrément bien rempli, il s’y passe toujours quelque chose. Il y a donc fort à parier pour que vous y tombiez au bon moment puisque presque chaque semaine est rythmée par au moins un événement d’envergure. Si le Festival de Jazz Festival et Juste pour Rire attirent les foules en été, l’hiver ne demeure pas en reste. On trouve toujours de quoi fêter les fêtes de Noël et du Jour de l’An dans la tradition avec une panoplie d'activités et d’animations sans qu’on ait forcément besoin de manifestations officielles. Expériences gastronomiques et marchés de Noël animent restaurants, boutiques et commerces dans les quartiers. L’année se conclut habituellement avec un grand bal du Nouvel An et un feu d’artifice. Un gobelet de chocolat ou de vin chaud à la main, on déambule de place en place rivalisant d’illuminations. On écoute une chorale lancée dans un concert de chants de Noël et on se congratule sous le gui. Sûrement très efficace pour briser la glace !

Feux sur glace Telus
Will Lew / zetaproduction.com

Depuis 2000, Montréal en Lumière, sur trois semaines en février - mars, est un foisonnement de gastronomie, œnologie, art et musique, cirque, chanson, théâtre ou danse dont la Nuit Blanche est le point d’orgue. À cheval sur janvier et février, l’Igloofest plaira aux amateurs de musique électronique. Ayant pour cadre les quais du Vieux-Port, on y entend la crème de la crème mondiale des D.J. en se réchauffant sur une immense piste de danse à la belle étoile, au bar de glace ou autour d’un grand feu de bois. De quoi fondre de plaisir…

Igloofest
Michel Legault

La convivialité montréalaise doit beaucoup à ses restaurants et sa vie nocturne. Au-delà de l’inévitable poutine, symbole du pire et du meilleur de la gastronomie locale, que ce soit pour luncher ou souper, la ville regorge d’excellents restaurants, notamment les quartiers du Plateau (Outremont, Mile End) : traditionnels, ethniques, simples bistrots de quartiers pour un bagel ou une soupe sans prétention… Ou établissements de haute volée aux menus classieux et aux chefs à la réputation mondiale à moins que ce ne soit l’inverse, tout dépend du budget. Vous trouverez toujours de quoi vous ranimer les papilles…

Pour boire un verre, j’ai bien aimé écumer les nombreux bars du Mile End. Une fois le stock de calories reconstitué, on peut vite les reperdre sur les pistes de danse du côté des bars et clubs de la rue Crescent avec notamment le Thursday ou l’Electric Avenue, très branchés sur la musique des années 80. Si vous préférez les sons latinos, rendez-vous au Cactus au pied du Mont-Royal. Avis aux amateurs, on peut y prendre des cours de salsa. Ou quand l’hiver montréalais devient muy caliente.

Mes adresses
Club Electric,  Avenue 1476 Rue Crescent
Thursdays Bistro, Bar & Club, 1449 Rue Crescent (réouverture au printemps 2014)
Le Cactus, 4461 rue Saint-Denis
© photo principale : J.-F. Leblanc / Spectra © photos articles de haut en bas : W. Lew / zetaproduction.com ; M. Legault