Ma cabane flottante au Canada

À l’heure où tout va trop vite dans un monde toujours pressé, soucieux d’immédiateté et pratiquant le zapping à outrance, le voyage sur l’eau à de plus en plus le vent en poupe, c’est le cas de le dire. C’est en quelque sorte une figure de proue du slow travel. Quand on voyage en famille au Canada, si l’on ne veut pas être noyé au milieu de la foule d’un paquebot pour jouer à "la croisière s’amuse", la balade fluviale ou lacustre en pénichette permet de prendre tout son temps pour explorer tout à loisir les innombrables lacs, canaux et rivières sillonnant toutes les provinces, ou presque.

Un voyage différent voire même reposant, ce qui est devenu rare, pour apprécier pleinement la nature. Piquant une tête par ci, jetant une ligne par là, vous décidez selon votre humeur d’appareiller chaque jour pour un site nouveau ou au contraire de profiter plus longtemps d’un même lieu. Prendre le temps de se laisser vivre que ce soit dans un petit village ou un endroit sauvage, c’est tout cela qu’offre la liberté d’un bateau-maison. Une formule vraiment sympa et très confortable pour conclure en totale décontraction un voyage plus échevelé, comme une récompense qui remplacera très avantageusement n’importe quelle extension balnéaire à la plage. D’autant que les plages ne sont pas légion au Canada et que l’eau des océans est souvent bien fraîche…

Les bateaux sont très confortables, plutôt vastes, bien équipés de tout le nécessaire indispensable et même d’un superflu bien agréable comme télé, lecteur DVD ou chaîne stéréo mais aussi l’inévitable barbecue. Il vaut mieux vérifier si la literie est fournie sur place ou pas, qu’elle soit incluse ou à louer, sinon, il est préférable d’emmener son sac de couchage. Si les réservoirs de carburant sont remplis avant l’appareillage, il n’en va pas de même du frigo. Il faut donc aller faire ses courses au supermarché du coin le plus proche. Nous vous conseillons aussi d’amener une petite glacière, il y a bien sûr un réfrigérateur à bord mais c’est pratique en cas de pique-nique. Et pas besoin d’un permis bateau, ici, on se contente d’un petit tour de formation pour vous expliquer les manœuvres de base, et vogue la galère, enfin façon de parler, car c’est bien plus facile que ce que l’on imagine… !

En complément, il est souvent possible de louer canoës, kayaks, paddleboards et autres engins flottants pour un maximum d’amusement autour de votre véritable base navale que sera le houseboat.

© photo principale : Juanstermonster © photos article : Ryan Van Veen