Le pays du saumon

Le Canada ayant bâti son développement économique sur l’exploitation des ressources naturelles, le saumon n’est pas passé au travers des mailles du filet. Après le commerce des fourrures et la ruée vers l’or, la pêche et la commercialisation du saumon prennent le relais à la fin du XIXe siècle pour contribuer au développement de la toute jeune province de Colombie-Britannique. Une ressource abondante conjuguée à la découverte du processus de mise en conserve permet l’expansion du village de Steveston qui, situé à l’embouchure du fleuve Fraser, devient le premier producteur de saumon en conserve en 1897.

Un élément essentiel à la survie des habitants de la côte pacifique nord-ouest

Bien avant d’être mis en conserve et exporté aux quatre coins du monde, le saumon a constitué une ressource essentielle pour les habitants de la côte pacifique nord-ouest. Il est en fait plus approprié de parler de saumons, au pluriel, puisqu’il existe 5 types de saumons différents : sockeye, chinook, coho, rose, chum. Différents par leur taille, la longueur de leur cycle (de 2 ans pour le saumon rose à 4 ans pour le saumon sockeye) et leur saisonnalité, ils remontent les cours d’eau de mai à octobre et représentent une denrée essentielle pour les animaux et pour les hommes. Riches en protéines et en matière grasse, les ours s’en nourrissent pour engraisser et assurer leur survie durant la période d’hibernation. Une fois leur repas terminé, les ours abandonnent les restes de poisson dans la foret qui, s’ils ne sont pas mangés par les loups ou les aigles, viennent enrichir le sol en nutriments, contribuant ainsi à la vigueur de la nature de Colombie-Britannique. Pour les Premières Nations, c’est également une denrée essentielle à leur survie: pêché l’été et l’automne, le saumon est ensuite séché pour être conservé et consommé durant le reste de l’année.

blog-canada-shady-island-steveston-cannerie-golfe-georgia

Une invention française ouvre des perspectives, bientôt contrecarrées par une explosion

En 1809, le français Nicolas Appert découvre que si la nourriture est placée dans un contenant hermétiquement fermé et chauffée à haute température, elle se conserve plus longtemps. Arrivée en Colombie-Britannique dans les années 1870, l’invention permet à Steveston de créer de nombreuses conserveries. La Conserverie du Golfe de Georgia (Gulf of Georgia Cannery) invite à découvrir le processus depuis l’arrivée du saumon jusqu’à sa mise en boite et aide à prendre conscience de l’importance qu’a eu ce secteur économique à la fin du XIXe, début du XXe siècle. Un évènement va radicalement affecter la prospérité de cette industrie : en 1913, la compagnie de chemin de fer Canadian National Railway, dans le cadre de la construction de la ligne qui passe dans le canyon du fleuve Fraser, procède à plusieurs explosions. Les débris de l’une d’entre elles vont bloquer partiellement le fleuve, empêchant les saumons de remonter jusqu’au lieu de reproduction et réduisant par là-même le nombre de saumons. De nombreuses conserveries sont obligées de fermer, bientôt remplacées par des chantiers de construction navale dans les années 1917-1918. Ces chantiers seront en exploitation pendant une soixantaine d’années, avant de fermer définitivement leurs portes en 1980.

Aujourd’hui restaurés et transformés en musées par la ville de Steveston, la Conserverie du Golfe de Georgia et le chantier naval de Britannia, permettent de découvrir ce chapitre de l’histoire de la Colombie-Britannique, avant d’aller manger un fish & chips chez Shady Island - en terrasse bien sûr !

blog-canada-shady-island-steveston

 

Carnet d’adresses

  • Comptez environ 40 minutes de voiture jusqu’à Steveston depuis le centre-ville de Vancouver.
  • La Conserverie du Golfe de Georgia et le chantier naval de Britannia sont reliés par une jolie promenade le long de l’embouchure du fleuve Fraser (20 minutes à pied). Les restaurants, dont Shady Island, sont situés près de la conserverie.
  • Conserverie du Golfe de Georgia (Gulf of Georgia Cannery National Historic Site), 12138 Fourth Ave, Richmond, BC V7E 3J1 -Ouvert tous les jours de 10h à 17h
  • Chantier naval de Britannia (Britannia Shipyards National Historic Site), 5180 Westwater Drive, Richmond BC, V7E 6P3 - Ouvert tous les jours de 10h à 17h
  • Shady Island, 3800 Bayview street, Richmond - Ouvert tous les jours de 11h30 à 21h
© Photos de l'article : Alexandra Nicolas