Lakefield Literary Festival

Depuis 1995, le Lakefield Literary Festival se tient chaque année à la mi-juillet. Il met en exergue les auteurs canadiens et en particulier Margaret Laurence, publiée en France aux éditions Joëlle Losfeld, et auteure notamment de Une divine plaisanterie, adapté au cinéma sous le titre de Rachel, Rachel par Paul Newman en 1968 pour son premier film en tant que réalisateur.

Le festival est rythmé par des lectures, rencontres, conférences, animations… mais aussi des expositions au Christ Church Community Museum et un concours d’écriture pour les jeunes auteurs. Il est également ponctué de films et même des croisières.
Tout le gratin de la littérature anglo-saxonne y accourt, et il n’est pas rare de voir un écrivain connu pagayer dans un canoë. Parmi les auteurs canadiens auréolés d’une réputation internationale ayant participé au festival, distinguons Margaret Atwood et Michael Ondaatje, l’auteur d’origine sri lankaise du Patient anglais porté à l’écran avec succès.

Le Christ Church Community Museum situé au centre du village est surnommé "le berceau de la littérature canadienne". Il occupe l’église construite en 1853 sous la supervision du colonel Samuel Strickland, fondateur de Lakefield et frère de Susanna Moodie et Catharine Parr Traill.
Strickland est lui-même auteur de Vingt-sept ans dans le Canada de l’Ouest, le récit très simplement écrit d’un homme instruit, qui consacra sa vie à la colonisation de l’immensité ontarienne et contribua à stimuler l’immigration anglaise dans la province. Il repose dans le cimetière adjacent. À l’intérieur du Christ Church Community Museum, divers objets et souvenirs liés à la famille Strickland et à l’histoire locale sont exposés à l'intention des visiteurs.

Lakefield Literary Festival

Du 10 au 12 juillet 2015
Consulter le programme du festival

© photo principale : Lakefield Literary Festival © photo article : Lakefield Literary Festival