Le Cap-Breton, un air d’Écosse

La Nouvelle-Écosse est certainement la province canadienne la plus découpée sur son pourtour. Normal, c’est une île… une presqu’île plutôt, puisqu’un mince bras de terre la rattache au Nouveau-Brunswick. Elle se prolonge à son nord-ouest par l’île du Cap-Breton. Cette dernière est une destination qui mérite amplement le détour d'autant que, si vous rejoignez Terre-Neuve en bateau, vous passerez forcément par là ! Découvrez une île qui ravira les amoureux de paysages spectaculaires et les curieux de nature acadienne et gaélique.

Aventures en plein air au Cap-Breton

L'île est séparée du continent par le détroit de Canso, que l'on franchit grâce au pont du même nom. À peine a-t-on posé un pied sur l'île que le paysage change assez radicalement, se fait plus vallonné, les routes plus sinueuses, voire escarpées selon les endroits.

Vue sur le Cabot Trail
Vue sur le Cabot Trail

L’île rappelle l’Écosse. Très découpée aussi de l’intérieur, grâce au lac du Bras-d’or qui vous donnera rapidement le ton du paysage : sublime ! Sur la partie ouest le fameux Cabot Trail est un incontournable, surtout en automne, avec des couleurs de carte postale, pourtant bien réelles.

Du lever au coucher du soleil, les paysages sont à la fois sauvages, intimistes et époustouflants… Vous aurez souvent l’impression d’être au bout du monde, et que personne ne vous retrouvera jamais !

Cap-Breton, terre améridienne

On ne peut pas évoquer le Cap-Breton sans parler des Mi’kmaq, tribu amérindienne des provinces maritimes. Encore assez nombreux aujourd’hui, ils ont eu une importance considérable dans l’histoire de la région et ont gardé le même dynamisme que jadis, lorsqu’ils apprenaient aux Français à attraper l’anguille dans les rivières de la région.

Allez donc faire un tour au Membertou Convention Center, à Sydney, sur leurs terres. Il y a là de quoi satisfaire votre curiosité… et votre appétit si vous choisissez de déjeuner au restaurant Kiju’s.

Des liens étroits avec la France

Louisbourg, capitale de l'île Royale, fête ses 300 ans.
Louisbourg, capitale de l'île Royale, fête ses 300 ans.

White Point, Port Hood, Port Baleine, Framboise, Gabarus, La Boularie, Main-A-Dieu, Little Lorraine… Certains noms bien français nous rappellent que l’île du Cap-Breton s’appelait île Royale jusqu’à la chute de la Nouvelle-France. C’est d’ailleurs ici qu’a été édifiée, après le traité d'Utrecht (1713), la forteresse de Louisbourg, la deuxième place forte militaire du Canada français. L'île du Cap-Breton était aussi la plaque tournante d’un commerce triangulaire très actif entre la France, les colonies du Canada et les Antilles.

Cette histoire s’est arrêtée en 1758 avec la chute de Louisbourg puis sa destruction par les Anglais. Aujourd’hui (en partie) reconstruite à l’identique, la forteresse permet un fabuleux voyage historique. C’est la plus grande reconstitution historique d’Amérique du Nord et elle est remarquable par sa majestueuse situation au bord de l’océan…

Chéticamp possède une riche culture acadienne

Aujourd'hui, l'île est toujours empreinte de culture française, grâce aux Acadiens de Cheticamp ou de l’île Madame. On y parle français certes, mais avec un accent bien distinct. Oon ne s’appelle pas LeBlanc mais Aucoin et on ne mange pas de poutine râpée mais des crêpes au râpage ! Le musée des Trois pignons vous dira tout des traditions qui perdurent ici, comme par exemple cette drôle de manie des tapis hookés, une curiosité !

Cap-Breton, mosaïque culturelle

Direction Sydney, au nord de l’île… Un immense violon posé au bord de l’eau rappelle que l'instrument de musique est la vedette de toutes les fêtes, par exemple les CelticColors, ce très joyeux festival d’automne qui propose des concerts dans toute la région. Difficile de ne pas se laisser entraîner. Très vite, les pieds dansent tout seuls, et en mesure !

La culture celtique c’est un peu la signature du Cap-Breton. D’ailleurs, tous les noms de village sont doublés de leur nom en gaélique. Quant au Gaelic College encadré adresse, il dispense toutes sortes de cours sur la culture : musique, langue, littérature.

Découvrir l'île de Cap-Breton
Membertou Convention Center, 50 Maillard Street, Membertou, B1S 3W3, Tél. : (902) 562-6826
Forteresse de Louisbourg, 259, chemin Park Service, Louisbourg, B1C 2L2, Tél. : 902-733-3552
Musée des Trois pignons, 15584 Cabot Trail, Chéticamp, B0E 1H0, Tél. : (902) 224-2642
Gaelic College of Celtic Arts and Crafts, 51779 Cabot Trail Englishtown, B0C 1H0, Tél. : (902) 295 3441
© photo principale : Chantal Véchambre © photos articles de haut en bas : novascotia.com

Retrouvez Chantal sur son blog The gourmet French lady