Balades en Acadie

Ici, on est au pays des phares et du homard, des villages de pêcheurs et des grandes marées, mais pas que ! Avec la Nouvelle-Écosse et une partie du Maine, le Nouveau-Brunswick fait partie de l’ancienne Acadie. En 1755, lors du Grand Dérangement, une grande partie de sa population fut contrainte à l’exil. Ceux qui restèrent réussirent à sauvegarder leurs particularismes, aidés en cela par l’isolement de la région. Rencontrer leurs descendants, c’est la garantie d’émotions et d’authenticité dans la relation avec l’autre, tout ce qui fait la saveur du vrai voyage.

Faire la foire à Edmundston

La Foire Brayonne a lieu en juillet à Edmundston

Petite ville industrielle au cœur des terres et forêts de l’ancienne Madoueskak, "la terre des porcs-épics" des Malécites, Edmundston, appelé autrefois Petit Saut à cause des rapides de la Madawaska y rejoignant le Saint-John, est fière de sa vie culturelle intense. Cette dernière culmine à la fin juillet lors de la Foire Brayonne, la plus importante manifestation francophone hors du Québec.
Les Brayons sont les citoyens de la mythique et symbolique République du Madawaska, une ancienne colonie acadienne enclavée entre le Nouveau-Brunswick, le Québec et le Maine, lors de la fixation des frontières au milieu du XIXe siècle. Son isolement contribua à façonner chez les Brayons une très forte identité, au carrefour de ses trois cultures.

Notre balade à Edmundston débute par le Musée historique du Madawaska, qui raconte toute cette histoire assez originale. Nous sommes ensuite allés flâner au marché agricole où l’on a dégusté la célèbre ploye du Madawaska. Confectionnée à partir de farine de sarrasin produite dans le coin, bien plus qu’une crêpe, elle incarne la culture brayonne. On ne la cuit que d’un seul côté pour la napper ensuite de sirop d’érable, de sucre, de beurre ou de mélasse…

C’est un pic, un cap, que dis-je, une péninsule

Histoire de la péninsule acadienne

Si l’on veut apprécier pleinement toute la force de l’âme acadienne, il faut absolument aller explorer la justement nommée péninsule acadienne. Promontoire de 130 km s’émiettant dans l’océan en séparant la baie des Chaleurs du golfe du Saint-Laurent, c’est ici que les habitants ont pu préserver au mieux leurs traditions, leur culture et leur mode de vie en fuyant les persécutions britanniques.

Abritant la plus importante concentration d’Acadiens du Nouveau-Brunswick, c’est dans toute une collection de petites localités que la culture locale s’exprime le plus intensément, faisant vivre des traditions remontant à près de 400 ans et magnifiées par un cadre naturel assez sidérant : Caraquet, Shippagan, Tracadie-Sheila, Néguac, les îles Miscou, Lamèque… Partout, on rencontre des gens accueillants, chaleureux et disponibles, toujours prêts à vous faire partager l’histoire de leur pays souvent autour d’une bonne table ou d’un feu de joie.

L’océan et l’Acadie

Grande-Anse, Anse-Bleue, Maisonnette ou Bas-Caraquet sont de très jolies plages faciles à relier entre elles à vélo surtout en cas de vent favorable…. Mais pour prendre un vrai bol d’air, nous avons choisi Lamèque. L’île est le paradis des véliplanchistes fonçant sous le regard d’oiseaux marins désapprobateurs. Et au bout du bout de ce bout du monde atlantique, comme une ultime récompense, se dresse le phare de l’île Miscou, une tour octogonale en bois assez trapue, rouverte récemment.

Miscou, paradis des enfants et des véliplanchistes

L’île Miscou a aussi donné son nom à la Compagnie de Miscou, filiale dans les années 1630 de la célèbre Compagnie des Cent-Associés, créée en 1627 par le cardinal de Richelieu. Même si le vent de l’histoire est passé, l’endroit est absolument magnifique. Les tourbières imbibées, surmontées de passerelles en bois, se fondent progressivement dans l’océan via un entrelacs de dunes et de lagunes battues par les flots et les vents. Poétique non ?!

Cuisine locale et produits de l’Acadie

Fruits de mer, huîtres, crustacés avec l’emblématique petit homard, accompagnent les poissons pêchés par les locaux.

Huîtres et homards

À la Terrasse à Steve, sur les quais du village de Miscou, on peut choisir son homard vivant et se faire photographier avec lui, avant ou après sa cuisson, tout en observant le ballet des bateaux.

En descendant vers Miramichi, nous sommes passés par Néguac, au sud de la péninsule. C’est ici que sont élevées les huîtres de la maison BeauSoleil que l’on trouve dans les bons restaurants, notamment à Caraquet. Les huîtres sont élevées juste sous la surface de la mer, et le roulis des vagues du golfe du Saint-Laurent leur fournit un apport important d’oxygène et de nutriments. Récoltées à la main, ces huîtres sont assez charnues et ont un goût velouté unique : sucré-salé avec une touche de noisette.

Idées de recettes

Si l’on préfère en général déguster l’huître crue, à la rigueur agrémentée d’un filet de citron ou une goutte de Tabasco, l’Acadien la mangera volontiers en ragoût ou gratinée au four.

Recette des huîtres en ragoût 

32 huîtres ouvertes (garder le jus) + 15 mL de jus de citron + 375 mL de crème + 15 g de beurre + ciboulette finement hachée
Déposer les huîtres ouvertes et leur jus dans une casserole. Ajouter du jus de citron et couvrir. Chauffer deux à trois minutes à feu doux. Entre-temps, verser de la crème dans une autre casserole, et porter à ébullition. Incorporer la crème dans la casserole des huîtres, en ajoutant beurre et ciboulette. Cuire une à deux minutes à feu doux. Servir dans un bol peu profond.

Recette des huîtres gratinées au four 

Préchauffer le four (à gril). Choisir le nombre d'huîtres voulues. Déposer les huîtres ouvertes (valve creuse en dessous) sur une plaque. Écraser des biscuits salés en miettes. Saupoudrer légèrement chaque huître de biscuits salés. Couper du bacon en morceaux d'environ 2,5 cm. Ajouter un morceau de bacon sur chaque huître. Griller les huîtres au four. Râper du fromage (au choix, cheddar, mozzarella, gruyère, comté…). Lorsque le bacon est presque cuit, ajouter le fromage râpé sur chaque huître, puis remettre les huîtres au four, jusqu’à ce que le fromage soit bien doré.

Mes adresses made in Acadie
Musée historique du Madawaska, 165 boulevard Hébert, Edmundston
La Terrasse à Steve, 9650 Route 113, Miscou

© photo principale : Tourisme Nouveau Brunswick © photos articles de haut en bas : Tourisme Nouveau Brunswick ; Philippe Renault