Au pays d’Acadie

Les trois provinces maritimes du Canada, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l'Île-de-prince-Édouard, sont surtout visitées pour la beauté de leurs paysages sculptés par la mer et le vent ou leur faune marine. Mais au fil du littoral et des rencontres qui se nouent, ces provinces apparaissent sous un jour plus humain et chaleureux. C'est ici en effet que se déploie l'Acadie, la terre d'un peuple dont l'humour et la gentillesse ont fait sa réputation.

Qui sont les Acadiens ?

Faites-vous partie de ceux qui ne savent pas où situer l’Acadie sur une carte ? Vous n’êtes pas seul(e) dans ce cas. En fait l’Acadie n’est pas un pays. Les Acadiens sont davantage ce que l’on appelle généralement une diaspora. En Amérique du Nord, les Acadiens se retrouvent dans les trois provinces maritimes du Canada… et en Louisiane. Les Cajuns, de par leur prononciation très colorée, sont bien des Cad’jien… des Acadiens.

On dit aussi que 15% des Québécois sont d’origine acadienne… Et il y a encore un héritage acadien en France, dans le Poitou plus exactement puisque c’est de là que les Acadiens sont partis dans les années 1630… Ils se sont d’abord installés dans ce qui est aujourd’hui la Nouvelle-Écosse, près de la baie de Fundy, où ils sont devenus de prospères agriculteurs sur des terres extrêmement généreuses.

Grand-Anse

Une histoire mouvementée

Au milieu du XVIIIe, entre 1755 et 1762, ils sont chassés de leurs terres et déportés vers la Nouvelle-Angleterre, l’Angleterre ou la France. Cette épisode tragique, appelé le Grand Dérangement, est aujourd'hui commémoré en fanfare et dans la joie le 15 août…

Bien des années plus tard, une fois le calme revenu, beaucoup d'Acadiens ont retraversé l’Atlantique, nostalgiques de leur liberté et de leurs terres désormais occupées par d’autres. Si la majorité s'est installée au Nouveau-Brunswick, le long des côtes, quelques-uns ont choisi la Louisiane et sont désormais appelés Cajuns. Ceux qui sont restés en France sont toujours installés à Belle-Île-en-Mer.

D’agriculteurs, les Acadiens du Nouveau-Brunswick sont devenus pêcheurs… C’est grâce à eux que l’on mange un peu partout dans la province de succulents fruits de mer : homards, crabes, moules, huîtres et coques, sous toutes leur formes ! C’est une cure d’iode et de joie de vivre qui vous attend ici ! Tels les irréductibles Gaulois du village d’Astérix, les Acadiens sont un peuple indestructible dont la résilience n’a d’égal que la gentillesse. « Venez donc nous ouère ! »… C’est eux qui vous le disent.

Homard et crabe des neiges

Moncton et les principales villes acadiennes

La capitale de la province est Fredericton mais c’est la région du Grand Moncton et ses villes de Moncton, Dieppe et Riverview qui accapare l’activité économique. Au passage, Dieppe portait autrefois le nom de Leger Corner. La ville a été renommée ainsi en hommage aux centaines de soldats canadiens (dont beaucoup d’Acadiens) morts lors du débarquement allié raté de Dieppe (Normandie) en 1942…

Moncton

Le Musée acadien de l’Université de Moncton présente une belle rétrospective de l’histoire de l’Acadie, avec de nombreux artefacts. Offrez-vous aussi un des nombreux spectacles au joli théâtre Capitol. De vous à moi, n’hésitez pas à pousser la porte du théâtre en dehors des heures de spectacle : la galerie propose des expositions toute l'année.

Shediac, sous le signe du homard

Cette ravissante petite ville est à quelques minutes de Moncton, en direction de l’océan. Aucun doute avec le gigantesque homard qui garde l’entrée de la ville, vous êtes bien dans la « capitale du homard » ! Grimpez dessus et il figurera en bonne place dans vos photos de vacances. En été, la ville grouille d’activités : marché, restaurants, boulangers, petits cafés, chocolatiers… Beaucoup d’artisans de bouche français ont choisi d’y installer leur activité et ils ont bien eu raison !

Memramcook, le berceau de l’Acadie

Memramcook est située à quelques kilomètres au sud de Moncton. C’est ici qu’ont été fondées toutes les institutions de l’Acadie moderne, dont le collège Saint-Joseph, devenu plus tard l’Université de Moncton, seule université francophone au Canada en dehors de la province du Québec. Le monument Lefebvre, quant à lui est classé Lieu Historique National du Canada. Ce bâtiment imposant comprend un ravissant petit théâtre tout en bois où sont programmés des événements de grande qualité dès que le printemps s’installe. À découvrir absolument, surtout si vous êtes passionné par l’histoire de l’Acadie.

Caraquet, la capitale culturelle de l’Acadie

Caraquet se situe au nord-ouest de la province, et sa visite va vous marquer. Le Village Historique Acadien est une reconstitution très réussie de la vie d’antan avec certains bâtiments absolument d’époque. Il faut compter une bonne journée pour effectuer ce voyage dans le temps qui peut commencer par un séjour au Château Albert. Vous laisserez votre voiture sur le parking où l’on viendra vous chercher en Ford T d’époque. La tenue de nuit en coton épais de nos grands-parents est fournie. Un souvenir unique !

Le phare Shippagan

Caraquet est aussi le point de départ d’une belle balade dans ce qui est appelé ici la Péninsule acadienne… Allez saluer les gros bateaux à Shippagan, puis faites le plein de homards (encore !) à la coopérative de Lamèque, et pointez jusqu’au phare de Miscou, entouré de bruyères pourpres selon la saison… Vous êtes arrivé au bout du bout, aux portes du grand océan !

Mes adresses en Acadie
Village Historique Acadien, 14311, Route 11, Rivière-du-Nord, Nouveau-Brunswick
Monument Lefebvre, 480, rue Centrale, Memramcook, Nouveau-Brunswick
Cyberacadie, le site de l'histoire des Acadiens
Découvrir nos offres de voyages dédiées à l'Acadie au Canada.
© photo principale : Commission canadienne du tourisme © photos articles : Chantal Véchambre

Retrouvez Chantal sur son blog The gourmet French lady